août : les dérives de la loi sur les produits naturels

Août 2011. Pourquoi faire naturel quand on peut faire chimique ?
Une illustration des conséquences de la façon dont nos ministères interprétent le texte européen :
à suivre dans la suite de l’article les bases juridiques du problème…

La Vie Bio

Il existe maintenant un site communautaire dédié aux produits Bio et à l’esprit Bio.
Fait pour permettre à tous de se renseigner utilement grâce à des informations en ligne mais aussi en discutant sur le forum avec les autres internautes. Il est possible de donner son avis sur tel ou tel produit que l’on utilise.
Ce site permet de soutenir ainsi les productions bonnes pour l’Environnement et la santé et de faire progresser la diffusion des meilleurs produits.

http://www.laviebio.fr/

associations environnementales : le mauvais coup de l’été

Source : Corinne Lepage | Présidente de Cap21 | 19/07/2011 | 19H35
« …Les mauvais coups se font généralement le 14 juillet ou le 15 août. C’est sans doute pour cette raison que le Journal officiel du 13 juillet publie un nouveau décret concernant les associations….Pour pouvoir participer au débat environnemental*, une association agréée devra désormais compter au moins 2 000 adhérents. Quant aux associations d’utilité publique, elles devraient exercer leur action sur la moitié des régions au moins, et disposer d’un minimum de 5 000 donateurs, pour pouvoir se faire entendre… De plus, l’Etat s’octroie le droit de vérifier les conditions de financement des associations pour s’assurer « de leur indépendance »…Ce décret permet d’évacuer du débat public des associations d’experts tel le Mouvement des générations futures, la Criirad, Criigen, réseau santé environnement, Inf’OGM, pour n’en citer que quelques-uns…Qui n’auront même plus le droit d’être agréés puisque c’est l’agrément au titre de l’environnement lui-même qui est touché par ce décret scélérat…Autrement dit, non seulement aucun texte de protection des lanceurs d’alerte n’a jamais été pris par ce gouvernement, du temps de monsieur Borloo comme a fortiori du temps de madame Kosciusko-Morizet, mais plus encore, c’est la capacité des associations les plus dérangeantes pour les lobbies défendus par le gouvernement qui est ici mise en cause. En effet, sans agrément, la capacité de porter plainte avec constitution de partie civile reste très réduite. Dans ces conditions, les procès mettant en cause ces lobbies deviennent beaucoup plus difficiles…De la même manière, le fait que les agréments soient conditionnés par le nombre de personnes rendra très difficile la tâche des associations locales, constituées contre tel ou tel projet, telle ou telle infrastructure. Les préfets pourront toujours soutenir qu’elles ne remplissent pas les conditions….Ainsi le gouvernement s’est-il attaqué avec efficacité, une fois encore, aux modestes contre-pouvoirs que notre pays compte encore ». Continuer la lecture de associations environnementales : le mauvais coup de l’été

Conférence OGM du 26 mai

Dans son exposé bien animé et loin des clichés superficiels et habituels, Jean-Pierre Berlan a mis en évidence plusieurs aspects du problème « OGM », notamment celui de la manipulation du langage.
Des échanges riches ont suivi entre le conférencier et des membres de l’auditoire. Merci à tous les participants !

Vous pouvez écouter (ou réécouter) la partie conférence ici :

Les Herbiers, ville sans pesticide !

Les Herbiers. La Ville poursuit sa campagne zéro désherbant

Environnement mercredi 28 mars 2012
  • La brigade verte des Herbiers peut aider les habitants à traiter leurs herbes folles naturellement.

    La brigade verte des Herbiers peut aider les habitants à traiter leurs herbes folles naturellement.

    Ville des Herbiers

La Ville n’utilise plus aucun désherbant et donne l’exemple en appliquant cette méthode pour l’entretien des espaces verts depuis 2010. « C’est un combat que nous ne pouvons gagner qu’en équipe. Il faut que les particuliers et les professionnels s’engagent eux aussi », souligne Jean-Marie Girard, conseiller municipal délégué aux espaces verts.

La municipalité, qui lance l’opération 2012 par une campagne d’affichage, a créé une brigade verte qui peut apporter des solutions alternatives aux Herbretais qui en font la demande.


campagne zéro desherbant
La Ville poursuit sa campagne contre les désherbants, menée depuis plus d’un an.
Dans le cadre de la reconquête de la qualité de l’eau, la Ville rappelle qu’il est interdit d’utiliser désherbant, fongicide et autres produits chimiques sur le domaine public et privé communal, ainsi qu’à proximité de l’eau (voir l’arrêté préfectoral) : trottoir, fossé, zone humide, étang, cours d’eau…
Une mesure nécessaire pour préserver la santé de chacun et l’environnement face à la dangerosité de ces produits. Les contrevenants encourent jusqu’à 75 000 € d’amende et deux ans de prison. Continuer la lecture de Les Herbiers, ville sans pesticide !