Tous les articles par t&r

Les Herbiers, ville sans pesticide !

Les Herbiers. La Ville poursuit sa campagne zéro désherbant

Environnement mercredi 28 mars 2012
  • La brigade verte des Herbiers peut aider les habitants à traiter leurs herbes folles naturellement.

    La brigade verte des Herbiers peut aider les habitants à traiter leurs herbes folles naturellement.

    Ville des Herbiers

La Ville n’utilise plus aucun désherbant et donne l’exemple en appliquant cette méthode pour l’entretien des espaces verts depuis 2010. « C’est un combat que nous ne pouvons gagner qu’en équipe. Il faut que les particuliers et les professionnels s’engagent eux aussi », souligne Jean-Marie Girard, conseiller municipal délégué aux espaces verts.

La municipalité, qui lance l’opération 2012 par une campagne d’affichage, a créé une brigade verte qui peut apporter des solutions alternatives aux Herbretais qui en font la demande.


campagne zéro desherbant
La Ville poursuit sa campagne contre les désherbants, menée depuis plus d’un an.
Dans le cadre de la reconquête de la qualité de l’eau, la Ville rappelle qu’il est interdit d’utiliser désherbant, fongicide et autres produits chimiques sur le domaine public et privé communal, ainsi qu’à proximité de l’eau (voir l’arrêté préfectoral) : trottoir, fossé, zone humide, étang, cours d’eau…
Une mesure nécessaire pour préserver la santé de chacun et l’environnement face à la dangerosité de ces produits. Les contrevenants encourent jusqu’à 75 000 € d’amende et deux ans de prison. Continuer la lecture de Les Herbiers, ville sans pesticide !

les pollutions des réserves d’eau de Pornic (44)

La Sté Val St Martin exploite le captage d’eau dit du Gâtineau qui alimente plusieurs communes dont Pornic. L’eau provient de 2 réservoirs, l’étang du Gros Caillou et celui du Gâtineau, qui semblent avoir des problèmes quant à l’état des eaux. En effet, pour leur propres puits, les riverains du Gâtineau, sis au Clion sur Mer, se plaignent de la pollution issue d’un Centre d’Enfouissement Technique (CET) fermé mais qui rejetterait des lexiviats (jus issus du ruissellement traversant la masse des déchets). Par ailleurs on signale des pollutions agricoles sur l’étang du Gros Caillou.
Qu’en est-il de tout cela ? Terres & Rivières a interpellé les services de contrôle, l‘Agence Régionale de Santé (ARS 44), pour obtenir les résultats des analyses des eaux de ces 2 plans d’eau afin de travailler ensuite avec les riverains sur des bases objectives. Les analyses montrent des écarts importants au Gâtineau comme au Gros Caillou par rapport aux normes qui déclassent ces eaux mais sans que l’on puisse savoir d’où exactement viennent ces dérives, certains écarts pouvant avoir une source naturelle.

En ce qui concerne l’eau des robinets du secteur, elle provient en grande partie de l’unité de traitement de Basse-Goulaine (90%), et/ou de son mélange avec l’eau du site, ainsi les résultats des analyses semblent corrects et rassurant pour les consommateurs. On peut s’étonner que l’on envoie de l’eau préalablement traitée, donc coûteuse, pour la mettre dans l’étang et la mélanger ainsi avec son eau polluée, pour la re-capter et la traiter à nouveau ! Il est donc absolument nécessaire, et réglementaire, de restaurer et de préserver les 2 étangs, donc de les protéger des sources de pollution aujourd’hui mal connues.

séminaire méthanisation (85)

Le 28 janvier 2011, à la Boissière de Montaigu, avec la fédération régionale PDLNE et la Sté AILE (soutenue financièrement par l’ADEME), Terres & Rivières a participé à l’animation d’un séminaire consacré à la méthanisation, ses techniques, ses avantages et ses inconvénients. Ce sujet est à l’ordre du jour dans les départements de l’Ouest et suscite des controverses.
Quelques projets apparaissent en sud Loire, notamment celui de Maché en Vendée au bord du lac d’Apremont qui alimente un captage d’eau de consommation ; il vient d’être approuvé par le Coderst de ce département. Nous reviendrons sur le thème de la méthanisation pour donner des explications sur les différentes techniques, et leurs conséquences, mais aussi sur les projets et dossiers en cours dans notre région.

continuité écologique sur la Sèvre Nantaise

Le Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (Coderst 85) vient de donner son aval au futur arrêté préfectoral pour l’effacement d’un ouvrage barrant la Sèvre au lieu-dit « Grenon » sur les communes de Mortagne sur Sèvre et Saint Aubin des Ormeaux. Ce sera le premier chantier d’ouverture permanente des vannes permettant ainsi au flux de l’eau de circuler normalement et à la population animale de la rivière de passer sans entrave : c’est le principe de la « continuité écologique » imposée par la Directive Cadre Européenne, par la Loi sur L’Eau française qui en découle et par le SDAGE 2009 qui en a confirmé les modalités d’application.
Continuer la lecture de continuité écologique sur la Sèvre Nantaise