Tous les articles par t&r

CSPE

charges-service-public

La CSPE* est la taxe additionnelle que l’on trouve sur les factures d’électricité. D’un montant de 15 % du total des factures, elle finance différents aspects de la politique énergétique française.

Dans un arrêt rendu le 25 juillet 2018, la Cour de Justice Européenne estime que les contribuables français peuvent prétendre à un remboursement partiel de la CSPE pour la période courant de 2009 à 2016. Le remboursement pourrait porter sur les crédits alloués à la péréquation tarifaire, à la précarité énergétique et au médiateur de l’énergie. Continuer la lecture de CSPE

Terrains synthétiques

7471668_ffd7436e-e71e-11e7-9604-a8c9b65ef7a0-1_1000x625

Ces terrains font débat aux Etats-Unis et en Europe du Nord depuis près de 10 ans malgré leur avantage quant aux coûts d’entretien (eau, main d’œuvre). Cela concerne les risques de maladies liés à la contamination chimique et à la contamination bactériologique en cas de blessure, à quoi s’ajoute les risques de contamination chimique de l’environnement. Pourquoi ? On sait que de nombreuses substances sont présentes dans les granulats de pneus : des HAP, des phtalates, divers métaux dont certains toxiques, des nanoparticules puisqu’il y en a dans les pneux, des phénols, le benzène-toluène-xylène (BTX), des PCB et des dioxines, voire des composés organiques volatils (COV). Continuer la lecture de Terrains synthétiques

Anses, on rectifie !

EPSON DSC picture

Suite à la série d’intoxications par le métam-sodium en Pays de Loire, l‘Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) vient de décider de retirer l’autorisation de mise sur le marché de l’ensemble des produits à base de cette molécule. « L’ensemble des usages représente un risque pour la santé humaine et l’environnement« , a estimé l’Anses. Ce désinfectant des sols est aujourd’hui employé pour des cultures maraîchères, notamment mâche et tomate, ou en horticulture. Environ 700 tonnes sont utilisées chaque année en France.

T&R s’étonne que l’Anses chargée de l’examen des molécules susceptibles de nuire à la santé ait besoin de constater des intoxications pour changer son jugement. L’association Générations Futures salue cette décision mais regrette le temps perdu et s’inquiète que la molécule reste homologuée au niveau européen. Et une question vient à l’esprit : combien d’autres molécules sont dans le cas du métam-sodium ? Continuer la lecture de Anses, on rectifie !