solaire souple

photovoltaïque

Le problème principal posé par les panneaux solaires classiques est celui de l’utilisation du silicium dont les ressources principales sont situées en Chine et en Russie. Second problème : la transformation de la silice en silicium quasi-pur est coûteuse en énergie et en dégagement de CO2.

Depuis quelques années est apparue une technique à base de carbone permettant de fabriquer des films photovoltaïques organiques (OPV) souples réglant ces deux problèmes. Ils sont légers, 500 gr/m², et faciles à poser. Restait à obtenir deux choses : un coup de production compétitif et un rendement similaire aux panneaux traditionnels standards ; cela semble être le cas aujourd’hui, plusieurs sociétés les proposent et qu’ils commencent à être installés.

Dans les années à venir nous verrons une progression du rendement énergétique, actuellement de l’ordre de 15 % de l’énergie photonique reçue pour aller vers les 20 % correspondant aux meilleures performantes des meilleurs panneaux silicium actuels. De même on peut penser que dans quelques années le coût de production de ces films sera divisé pour permettre des installations domestiques à très bon marché.