L’eau qui tue

poisonLe Courrier de l’Ouest du jeudi 17 août rapportait que 3 chiens sont morts pour avoir été se baigner dans la Loire, là où visiblement ils auraient avalé de l’eau contenant des cyanobactéries. En fait il s’agirait de 8 chiens selon FR3 Région, 4 autres seraient malades et d’autres cas sont évoqués.

La surcharge en azote et phosphore de nos cours d’eau, plus l’ensoleillement, plus une diminution du débit d’eau amenant la concentration en polluants, le tout entraîne un phénomène dit d’eutrophisation que l’on retrouve dans nombre de rivières des Pays de Loire. Cela se traduit par le développement des algues dites algues bleues*  qui sont souvent chargées d’endotoxines dangereuses y compris pour l’homme. Elles sont présentes en petites quantités dans la plupart des cours d’eau mais l’eutrophisation fait exploser leur densité. En fait ce ne sont pas des algues mais des bactéries procaryotes dont il existe de nombreuses variétés à la toxicité variable. Elles affectent principalement la peau, le foie et le système nerveux plus rarement, mais leurs neurotoxines peuvent être mortelles (un chien peut en mourir en moins d’une heure).

Le Préfet du Maine & Loire a rappelé à cette occasion que la baignade en Loire est interdite du fait de sa dangerosité naturelle mais aussi à cause de l’eutrophisation de certains secteurs, la mort de ces chiens venant le confirmer. En Vendée toutes les rivières sont interdites à la baignade à cause de la présence des cyanobactéries et autres polluants, pourtant nous voyons régulièrement des personnes se baigner, souvent des enfants, inconscientes du danger.

eau qui tue

Au Canada les autorités ont le mérite de la clarté, rarement chez nous…

Algues bleues : bactéries qui se développent en colonies. Elles sont rarement bleues mais de différentes couleurs pouvant aller de l’orange au violet, voire au noir.