Longtemps après, les sols du Mercantour sont toujours contaminés par Tchernobyl

CentraleSelon une étude de la Criirad* publiée en juillet, les sols du parc national du Mercantour, dans les Alpes du Sud, ont encore une radioactivité supérieure à la normale, suite à Tchernobyl il y a 29 ans.

« Les retombées avaient été particulièrement intenses dans le sud-est de la France« , rappelle  la Criirad. Les mesures réalisées début juillet, dans le secteur du col de la Bonette-Restefond entre les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence, montre que « le niveau de radiation est toujours plus de deux fois supérieur à la normale à un mètre du sol…..ces forts niveaux sont dus à la contamination résiduelle des sols par le césium 137 imputable principalement aux retombées de la catastrophe de Tchernobyl (en 1986)« , assure la Criirad. Et d’ajouter : « Les niveaux de radiation au contact du sol dépassent toujours, sur les zones d’accumulation, des valeurs plusieurs dizaines de fois voire plus de 100 fois supérieures au niveau naturel« .

La Criirad indique avoir ramené dans son laboratoire, en caisson plombé, des échantillons de sol. « Leur radioactivité dépasse 100.000 Becquerels*/kg en césium 137*. Ils doivent être considérés comme des déchets radioactifs et devront être confiés à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). Au début du siècle dernier, la radioactivité des sols était de 0 Bq/kg pour le césium 137« , explique-t-elle.

Ses responsables rappellent avoir interpellé à plusieurs reprises les autorités sanitaires françaises pour que les secteurs les plus radioactifs soient dépollués, ou tout au moins balisés. « Force est de constater que la situation n’a guère évolué sur le terrain« , déplore-t-elle. Rappelons que la Criirad est une organisation indépendante composée de scientifiques lanceurs d’alertes et qui mérite le soutien du plus grand nombre.

Criirad : Commission de recherche et d’information indépendants sur la radioactivité

becquerel : unité de mesure de la radio-activité.

Césium 137 : un des nombreux produits issu de la fission de l’uranium