L’EFSA* et l’OMS* noyautés par les lobbies

Pour l’association PAN* Europe, le constat est fait que 52% des experts de l’EFSA et 73% de ceux de l’OMS ont des liens avec les industries, situation qui illustre la notion de « conflit d’intérêt ». L’incorporation discrète de ces experts au sein de ces organisations officielles s’est faite pour contrecarrer la politique de protection des personnes, missions de l’EFSA comme de l’OMS.

C’est le retard pris par l’EFSA, plus de 8 ans pour mettre en œuvre la Directive de 2005 sur les résidus de pesticides, qui a mis la puce à l’oreille de PAN Europe et l’a poussé à enquêter. Pour PAN Europe, cette lenteur anormale est bien le résultat de ce noyautage industriel. Il semble en aller de même avec l’OMS dans des proportion plus importante encore, car 5 des 6 auteurs du document cadre de l’OMS avaient de forts liens avec les industries concernées ! Le résultat de tout cela c’est, notamment, que la question des conséquences sur la santé des « cocktails » de pesticides n’est pas considérée par ces deux organismes comme sérieuse, ce que dénoncent nombre de scientifiques indépendants.

En Europe, un organisme officiel, la DG Sanco*, a enfin pris conscience de cette situation ahurissante et a décidé du changement. Dès 2011, la DG Sanco a imposé à l’EFSA de changer de cap, mais la résistance interne, du fait de ces nombreux experts très partiaux, est grande. Une lutte intestine est donc en cours au sein de l’EFSA entre les partisans du changement, qui veulent un travail sincère dans l’analyse des problèmes sanitaires, et les partisans des aspects économiques, donc des industriels. Tout se passe en coulisse, pourrait-on dire, et les citoyens ne se rendent compte de rien. Heureusement certaines ONG*, telle PAN Europe et Générations Futures en France, suivent ces dossiers de près. Mais ces ONG ont besoin de l’appui des citoyens pour peser le plus possible dans cette énorme affaire. A chacun de comprendre que c’est le seul moyen pour que des contre-pouvoirs puissent exister et surtout peser sur ce genre de situations, compensant ainsi le rôle ambigu de certains élus et responsables et le travail de lobbying des industriels.

EFSA : European Food Security Agency
OMS : Organisation Mondiale de la Santé
DG Sanco : Direction Générale de la Santé des Consommateurs
PAN Europe : Pesticide Action Network (http://www.pan-europe.info)
ONG : Organisations Non Gouvernementales