ANSES : pesticides et tumeurs des agriculteurs

Les deux-tiers des tumeurs des agriculteurs associés aux pesticides
PARIS — Les deux-tiers des tumeurs dont souffrent les professionnels des secteurs de l’agriculture sont associés à une exposition aux pesticides, selon le rapport du Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (rnv3p) coordonné par l’Anses.
Ce réseau, qui regroupe 32 centres de consultations pathologiques professionnelles en France, a enregistré 118.852 problèmes de santé sur la période 2001 à 2009 et un peu moins de la moitié ont été diagnostiqués en lien possible, probable ou certain avec le travail.
Parmi les associations de pathologies avec certains secteurs, dans le cas des agriculteurs, « les tumeurs représentent 12% des pathologies en relation avec le travail dont les deux tiers sont associés à une exposition professionnelle aux pesticides. »
Les tumeurs arrivent en 5e position des pathologies signalées après les maladies respiratoires (24%), les troubles du comportement et mentaux (22%), les maladies de la peau (17%) et les maladies ostéo-articulaires (16%).
T&R (NDLR) : l’ANSES = Agence nationale de sécurité sanitaire ( de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Il est à noter que la MSA (mutuelle agricole) a lancé une grande étude épidémiologique (AGRICAN*) dans le monde agricole dont une partie des résultats est disponible, mais ceux-ci sont très largement contestés par nombre de spécialistes et les associations environnementales. Il semble que les responsables de cette étude, probablement sous la pression de la filière agroalimentaire et de l’industrie chimique aient « arrangé » les données fournies de telle façon qu’elles minimisent l’impact des pesticides sur la santé des agriculteurs. L’annonce de l’ANSES vient démontrer et démonter cet arrangement !
*Cette étude à l’échelle nationale a fait l’objet d’un article dénonciateur dans le « Canard Enchaîné » ; voir l’article en cliquant sur l’image :